« The Botanist » : le journal retrouvé

Classé dans : A PROPOS DES COLLECTIONS | 2

Cher vous qui lisez ces lignes,

Je ne sais pas qui vous êtes. Je ne connais pas encore votre nom, mais je sais que ce livre est le vôtre.
Je l’ai reçu par colis postal, un matin de mars, enveloppé de tissu brun, de ficelle, et du parfum des années ; accompagné de la lettre manuscrite d’un vieil oncle que je n’ai jamais connu.
Comment était-il parvenu jusqu’à moi ? Je l’ignorai, mais je découvrais son histoire à mesure que je déchiffrais l’écriture tremblante de mon lointain parent. Et en comprenant comment lui-même était entré en sa possession, je compris qu’il me fallait, à mon tour, partir à la recherche du véritable propriétaire de ce livre… Vous.

Voici donc l’ouvrage, entièrement relié et vieilli à la main, qui sera disponible en boutique dans le cadre de la collection du Jour des Bois « The Botanist ».
Il est réalisé dans un style universitaire rétro.
Il s’agit d’une reliure rigide avec emboitage à la Bradel, et cahier cousus. Dos incurvé lisse, bords de mors et coins en lin upcyclé vert kaki-forêt. Plats décorés d’un papier de couleur sable à la texture tissée, et d’une véritable feuille de fougère avec son label. Pièce de titre numérotée, et plaque laissée vierge (mais je peux la calligraphier pour vous).
NB : la fougère est collée et protégée par plusieurs couches de verni mat, néanmoins, je recommande fortement d’envelopper le livre dans un linge protecteur doux si vous souhaiter le transporter dans un sac afin d’éviter les frottements avec d’autres choses…
L’intérieur de la couverture est décoré d’une garde en papier kraft épais et de deux poches aux motifs naturels designés par Katy Hackney.

Il contient un peu plus de 120 pages d’un papier FSC© 100gr teint à la main dans un bain de plantes, et sans acide. Chaque feuille est différente de par les motifs et teintes aléatoires (ou travaillés) obtenus avec ce « vieillissement » aux plantes, mais l’ensemble est rassemblé dans un soucis de cohérence visuelle.

Il est constitué de beaucoup de matériaux upcyclés et recyclés : tout sauf le papier et la colle, en gros (vous pouvez en savoir plus sur ma démarche éco-responsable dans cet article consacré à mes Lorliasbooks ). Il dispose d’environ 100 pages complètement vierges et laissées libres pour que vous y fassiez ce qui vous chante, et d’une 20 aines de pages au sein d’un « cahier d’observation ». Ce cahier, joliment décoré de feuilles, et de poches, contient un ensemble de fiches d’observation arboricoles que j’ai confectionné pour vous. Une enveloppe contient, en exemple, la fiche du « hêtre au démon », l’un des arbres de l’arboretum qui vous sera présenté jeudi.

Chaque fiche est réalisé dans une police de machine à écrire rétro, et opposée à une page vierge qui permet de dessiner l’arbre observé, ou une feuille, ou d’y coller une photo, feuilles, autres… Dans l’esprit de cette collection, le bas des fiches d’observation est réservé à une anecdote ou un souvenir lié à l’arbre que vous avez choisi de suivre. Vous avez de quoi effectuer le suivi d’un arbre pendant 3 ans, ou de 3 arbres pendant 1 an (l’idée est d’aller l’observer au moins une fois par saison).

L’acquéreur de ce livre, en plus de pouvoir lire la lettre du grand oncle de la narratrice (et donc de découvrir d’où vient ce volume et son rapport avec Amelia Boar et son arboretum), recevra quelques goodies faits main en cadeau :

Une double poche : l’une contient une fiche pouvant servir à plein de choses, l’autre est une fenêtre pouvant protéger une photo, une fleur séchée, une mèche de cheveux, ce que vous voulez de pas trop épais^^
Un ensemble de trois fiches décorées, réalisées avec les chutes de fabrication du livre. Ces fiches sont recto-verso et très versatiles, je m’en sers pour plein de choses dans mon propre journal!
Un petit carnet confectionné dans des chutes de papier contenant les textes favoris d’Amelia sur les arbres (les miens, donc^^), tous écrits à la plume (je vous jure, je me suis entrainée).
Et pour finir un échantillon de mon papier d’artiste fait à la main avec les déchets papiers de mon entreprise, et incrusté de plantes. Celui-ci porte l’empreinte d’une feuille :)

 

Environ dix heures (plus quelques heures non comptées pour réaliser les goodies) ont été nécessaire à la fabrication de cet ouvrage. J’espère qu’il vous plait ! Il sera disponible en boutique jeudi soir en même temps que les bijoux.

2 Responses

  1. Freda

    Salut Anne je découvre juste tes livres (via instagram), c’est superbe et la démarche tout recyclé et fait main me parle c est tellement plus intéressant comme ça, d’ailleurs! Je commence à me bricoler des carnets mais n’en suis pas à fabriquer le papier la patience me faisant légèrement defaut ;) beau travail !

Répondre à Anne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *