Du silence des mains au réconfort des arbres

Depuis que j’ai décidé, il y a un peu plus de deux ans, de faire changer de direction à mon entreprise en me consacrant à la création de bijoux sculptés, j’ai eu beaucoup de projets pour Lorliaswood. Les deux plus beaux d’entre eux se sont concrétisés l’année dernière et m’ont remplie de joie et de fierté. J’ai créé mon évènement annuel – le Lorliaswood Forest Day – et ai participé à mon premier marché avec l’échoppe itinérante. 2017 s’annonçait encore plus trépidante avec la deuxième édition du Forest Day, de nouveaux marchés, mais aussi d’autres projets, des collections spéciales, et j’en passe… Autant de choses pour lesquelles je n’espérais avoir comme seul ennemi que le temps. Hélas, lassé de m’envoyer des signaux plus ou moins subtils afin que je l’écoute et m’en occupe, mon corps a décidé de me lâcher. Mes mains, tout du moins. Les deux bêtes ne me font pas que souffrir, elles ne répondent plus tout à fait, et ce n’est qu’un jour sur deux que j’ai pu péniblement avancer sur ce billet quand l’une des deux se montrait conciliante. Autant vous dire qu’il n’était pas, du tout, question de créer le moindre bijou…

lorliaswood_forêt2017_1
(Premières fleurs du Cornouiller sauvage)

Aujourd’hui, le tonus semble revenir – même si la quête pour savoir ce qu’il se passe continue – mais ces dernière semaines ont été fort peu productives. Résultat… Dans un premier temps, le Forest Day tombe à l’eau. Il est repoussé à, je l’espère, pas plus tard que fin avril. Dans un second temps, beaucoup de choses se trouvent décalées – comme les collections spéciales de cet été. Pour la fête des mères et les marchés de juin, l’incertitude demeure…
Quand aux commandes personnalisées, il m’est difficile d’en prendre pour le moment.
Je me souviens avec nostalgie de ma période salariée, où être en arrêt maladie n’était pas source d’une telle angoisse… Mais, voilà, un artisan, à moins de payer une assurance en amont, ne touche rien s’il ne travaille pas. Peau de balle. Que tchi. Niet. Ce mois de mars s’annonce assez catastrophique puisque je n’ai que le stock rapporté du Normannia pour compenser. Mais dépendant du verdict médicale (si on trouve ce qu’il se passe), avril pourrait être pire… Je vais continuer à vous proposer de nouveaux colliers d’ici la fin du mois – que j’ai pu photographier pendant mes meilleurs jours – et j’espère qu’ils déclencheront suffisamment de coup de cœur pour me soutenir dans cette période délicate de mon parcours.

Lorliaswood_forêt2017_2
(Les fruits du Lierre)

Je sais que, au regard du Forest Day et des à cotés créatifs qui étaient prévus, je vais décevoir du monde et ça me désole beaucoup. J’espère garder auprès de moi le plus grand nombre d’entre vous pendant le ou les mois de cette disette créative. Si mes mains me le permettent, je vais tenter de me remettre à sculpter la semaine prochaine, sinon j’essaierai de publier des articles sur le blog notamment autour du thème du Forest Day 2017, mais aussi de mon processus créatif… En fait, je pensais mettre à profit cette période pour lancer une grande f a q à laquelle je répondrais sur le blog en plusieurs fois. N’hésitez pas à me donner votre avis sur ce point, et à me dire ce qui vous ferait plaisir, s’il y a des choses qui vous intriguent sur mon travail ou mon imaginaire et que vous aimeriez découvrir.

Je reste optimiste malgré la frustration que me procurent mes journées et trouve un grand réconfort dans les bois. J’y vais aussi souvent que possible, appareil à la main, pour immortaliser le regain de vie et de couleurs de ces sanctuaires. Et maintenant que ça semble aller mieux, j’ai hâte d’invoquer de nouvelles feuilles sur les magnifiques pierres du Forest Day. Je vous en dévoile le thème début avril ! En attendant, à défaut de pouvoir vous proposer une belle collection pour l’occasion, je vous souhaite un beau retour du printemps ; un regain de créativité et de vitalité. A bientôt !

Lorliaswood_forêt2017_3
(Les premières Anémones des bois)

lorliaswood_news_elixir_psyche

Retrouvez les derniers colliers en labradorite dans la boutique : http://www.lorliaswood.fr/boutique-2/nouveautes

Les photos de ce billets sont (c)Lorliaswood

  1. Clémence

    Tout plein de bonnes ondes du pays des étangs… J’espère que le diagnostique se fera au plus vite histoire de remédier au problème.
    Bisous de la tribu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *