Premier regard : « Les esprits de la forêt »

Classé dans : A PROPOS DES COLLECTIONS | 0

La forêt, poumon du monde regorgeant de vie, a parfois un cœur bien sombre. Repaire de sorcières, de voleurs, de parias, et d’animaux sauvages, elle inquiète celui qui s’y promène et qui voit la lumière rassurante du soleil disparaitre à mesure qu’il s’enfonce en elle. Elle était, jadis, toujours source de méfiance. Et quand un être aimé n’en revenait pas, ou qu’un enfant s’y perdait, les anciens savaient… Savaient de quelles mains ils avaient périt. Car ces craintes ont donné naissance à un riche folklore de créatures toutes plus dangereuses les unes que les autres.

Ne t’éloignes pas du chemin; ne cueille pas de jacinthe sauvage… Et surtout ne prend pas femme qui vienne des bois.

La dryade

lorliaswood_chrysoprase_dryade

Cette nymphe, suivante d’Artemis, est bien connue des esprits férus de mythologie grecque. Esprit gardien de la forêt, la dryade est – comme son homologue l’hamadryade – liée au destin d’ un arbre (mais peut s’en détacher). Elle peut être très féroce avec qui blesse la forêt qui l’abrite, et en rencontrer une portait malchance.

Le leishy

lorliaswood_aquaprase_leishy

Direction la Russie avec cet esprit familiale, gardien des bois. Petit homme pâle aux cheveux et à la barbe verts, il peut changer de forme et de taille à volonté. Taquin et mauvais, il aime égarer les humains et jouer avec eux. On dit qu’il met ses bottes à l’envers et que pour s’en prémunir il faut porter ses vêtements et chausses à l’envers également.

La huldra

lorliaswood_malachite_huldra

Cousine scandinave de la Skogsra suédoise, la huldra est une belle dame qui aime s’approcher des campeurs et des chasseurs pour les séduire. Certaines légendes racontent comment parfois elles se font épouser des humains. Elles leur dissimulent le dos, et les fuiront si ceux-ci les trompent, les maltraitent, ou découvrent ce qu’elle cachent : un dos creux comme un tronc foudroyé, et une queue de vache ou de renard. Les poursuivre alors peut être dangereux.

L’esprit du sureau

lorliaswood_agatemousse_espritdusureau

Cet esprit là est coutumier des forêts de Bretagne, d’Écosse et de Scandinavie. Esprit matriarche, parfois esprit d’une sorcière ayant pris forme d’arbre, il fait courir beaucoup de superstitions à son sujet. Par exemple, on dit qu’avant de couper de ce bois on doit demander la permission à l’esprit du sureau, et qu’une fois celle-ci accordée, ses branches font les plus puissantes baguettes. Par contre, il ne faut jamais faire de berceau en bois de sureau. Ce serait promettre à l’enfant un sinistre destin, et inviter les fées à le pincer jusqu’au sang.

Les kodamas

lorliaswood_aventurine_kodamas

Changeons de décor, pour rencontrer un esprit japonais des arbres et des montagnes. Les kodamas sont des esprits tutélaires de type « yokai » à l’allure fantomatique, parfois humaine, qui peuvent devenir agressifs lorsqu’on dérange la forêt. Couper l’arbre qui abrite un kodama est une terrible malédiction qui se transmettra sur des générations.

Le Green man

lorliaswood_agatemousse_greenman

Très connu dans les contrées européennes, le green man est un esprit gardien que l’on assimile volontiers à un dieu. Symbole de croissance et de fertilité, il peut devenir violent pour protéger la forêt. Sa plus célèbre représentation est celle d’un visage laissant s’échapper des feuilles de sa bouche.

La Rusalka

lorliaswood_serpentine_rusalka

Retour en Russie avec une nouvelle dame des bois plutôt maléfique. Vivant dans les lacs l’hiver, elle gagne les forêts en été pour séduire de jeunes hommes. Ceux qui la suivent finissent souvent noyés au font d’un marais et dévoré. La littérature la dépeint parfois comme le fantôme d’une demoiselle trahie par son fiancé qui se donna la mort et cherche vengeance dans chaque homme qu’elle rencontre.

Le roi des aulnes

lorliaswood_cornaline_roidesaulnes

Immortalisé par la musique de Schubert, et la prose de Goethe ou plus récemment Angela Carter, le roi des aulnes est une créature qui donne le frisson. Tapis dans la forêt noire allemande, il égare, enlève et tue, généralement des enfants. La nouvelle de Carter m’ayant marquée, j’ai choisi de lui donner un totem dans une parure automnale.

Baba Yaga

lorliaswood_bloodstone_babayaga2

Archétype de la méchante sorcière de la forêt, Baba Yaga nous vient de Russie. Représentation de l’hiver, elle se tient parfois aux côtés de la mort. Sa légende est plutôt pittoresque puisqu’on dit qu’elle se déplace dans un mortier, et vit dans une maison montée sur pattes de poulets. Mais ne vous y trompez pas, elle dévore humains et petits enfants! Son totem d’héliotrope est naturellement taché de sang…

lorliaswood_bloodstone_babayaga

J’espère que cette introduction aux sombres créatures des bois vous aura donné envie d’approfondir le sujet et de lire leurs contes riches en enseignements. Rendez-vous demain pour découvrir le dernier esprit dans sa box pleine de surprise, et lundi prochain pour les retrouver tous en boutique! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *